Vous avez dit douance?

Qui je suis?

Bonjour! Comme premier article, je vais commencer par me présenter. Je suis psychoéducatrice depuis plus de 20 ans. Ça ne paraît pas trop, j’ai une bonne coiffeuse! J’ai travaillé dans un Centre Jeunesse pendant environ 10 ans et ensuite, dans le milieu scolaire. Depuis l’été 2020, j’ai ouvert une clinique privée, spécialisée en douance. Vous allez comprendre pourquoi au fil de mes écrits…

Je suis maman de jumeaux de 9 ans. Pour une psychoéducatrice, avoir des jumeaux, c’est un beau laboratoire d’observation du comportement humain !!! Mais hipelaille! Mes certitudes ont vite pris le bord! J’ai compris que la personnalité joue un grand rôle dans le comportement humain, que l’inné est très fort et qu’on n’a pas autant de pouvoir sur l’acquis si on n’adapte pas nos interventions !!!

Vous avez dit douance?

Déjà petits, mes enfants étaient très différents. En parlant avec la pédiatre, je disais que j’avais de sérieux doutes qu’un de mes enfants avait un TDA-H et que l’autre présentait possiblement un TSA (Trouble du spectre de l’autisme). Comme je connais le monde scolaire, je voulais éviter que mes enfants soient traités en trouble du comportement, alors que la problématique sous-jacente n’était pas comportementale, mais provenait de cette chère anxiété! Je souhaitais avoir une évaluation avant l’entrée à l’école. La pédiatre de mes enfants étant géniale, a été à l’écoute des signes que je lui nommais. Elle m’a alors dirigée vers les professionnels pour les évaluations. À ce moment-là, elle m’a nommée qu’elle ne pensait pas que mon fils présentait un TSA, malgré les signes, car il était « trop sociable pour ça ». Elle pensait plutôt à une douance. Ma réaction a été : « Ben voyons ! Une douance ? Comment tu peux dire ça ? Il a 4 ans, il ne va même pas à l’école encore ! On ne sait pas s’il aura des bonnes notes… ».

J’ai donc commencé à faire quelques recherches sur le sujet ainsi que plusieurs lectures… J’y ai reconnu mon fils. Mes fils !!! Les évaluations qui ont suivi tendaient à confirmer le tout. Vous allez voir au fil des articles, que rien n’est clair à ce niveau. En effet, la douance n’est pas un diagnostic officiel selon le DSM. Malheureusement, les experts ne s’entendent pas sur une définition commune de la douance. Profil cognitif homogène pour un et profil hétérogène pour l’autre, avec un TDA-H et d’autres diagnostics se sont ajoutés (dyslexie, dysorthographie, bégaiement…). Ce qu’on appelle donc un “Twice exceptionnal”. (C’est vrai qu’il est exceptionnel!).

Constat: une grande méconnaissance de la douance

Lors de mes lectures et formations, j’ai aussi reconnu certains élèves les plus problématiques dans les classes de psychopathologie, de TSA ou de cheminement particulier. C’est alors devenu très clair pour moi. La douance est méconnue et pleine de mythes. Nos interventions sont mal adaptées. Ces enfants et leurs parents sont souvent en grande souffrance, puisqu’on comprend mal leurs besoins et qu’on y répond de façon inadaptée. Divers troubles de comportement ou différents diagnostics en santé mentale peuvent donc apparaître avec cette façon de faire.

Pour les ressources spécialisées dans ce domaine, on repassera aussi! On juge souvent ces enfants et leurs parents en disant qu’ils sont « mal élevés » et les parents en disant qu’ils font les « 4 volontés » de leurs enfants, qu’ils ne les encadrent pas assez. Que MOI, « Ça ne se passerait pas de même! », « qu’ils ont besoin d’être cassés!» …

Le milieu scolaire

Une personne douée, ce n’est pas un enfant qui réussit bien à l’école et qu’on peut laisser dans le fond de la classe s’arranger tout seul. Un autre obstacle auquel on se bute, c’est aussi que malgré certaines difficultés, il ne sera pas priorisé au scolaire pour des évaluations ou des services, car il réussit généralement à avoir des bons résultats scolaires et n’est pas en situation d’échec.

Pourquoi un blogue?

Je souhaite que mes articles servent justement à démystifier ce qu’est la douance. Je me servirai d’exemples de mon quotidien avec mes enfants, mais aussi avec ma clientèle. Vous verrez que ce n’est pas toujours de tout repos car une caractéristique de ces enfants est l’intensité! (Alors X2, imaginez !!!) Et comme il y a une question de génétique, vous pouvez comprendre que la pomme n’est pas tombée très loin de l’arbre!

Ces enfants ont des besoins, comme les autres enfants. En tant que psychoéducatrice en milieu scolaire spécialisé, j’ai eu ce réflexe de répondre que la douance était une question de réussite scolaire il y a à peine 5 ans. On peut donc imaginer le chemin à parcourir pour faire connaître cette particularité et défaire certains mythes tenaces, afin que ces enfants et leurs parents trouvent réponse à leurs besoins !

Merci de partager mes articles pour faire avancer les connaissances et faire tomber les mythes!

Pour plus d’informations, visitez le site web de la Clinique Brain Storm https://cliniquebrainstorm.com/ et n’hésitez pas à partager mes articles!

Partagez

Facebook
Twitter
LinkedIn

Contactez-nous

Vous pouvez communiquer avec nous si vous souhaitez approfondir le sujet.